problème retraite

Quel est le problème avec le système de retraite ?

Le problème des pensions

Aujourd’hui, le sujet que nous voyons souvent dans les nouvelles, dans les revues et journaux scientifiques, dans les journaux, etc. est le problème des pensions. Tout le monde doit avoir lu ou entendu que les pensions sont menacées et que des mesures urgentes doivent être prises sur la base d’une politique politique. Nous avons souvent reçu dans notre boîte aux lettres des brochures de sociétés bancaires qui nous surprennent avec des nouvelles économiques actuelles, toutes sortes d’opportunités d’investissement et les avantages de l’épargne retraite. Mais dans quelle mesure connaissons-nous les problèmes des pensions et devrions-nous en être conscients ?

La répartition : un concept de solidarité

La politique a pris des mesures depuis des décennies pour faire face aux coûts du vieillissement de la population et des baby-boomers qui prennent leur retraite. Plusieurs simulations ont été réalisées sur les conséquences démographiques et budgétaires du vieillissement. Il a été reconnu tardivement que les réformes paramétriques ne sont plus suffisantes pour apporter une solution permanente au problème des retraites. En conséquence, les politiques se sont mises d’accord sur la nécessité d’une réforme structurelle des retraites ; le système de points. Cela devrait également arriver bientôt plutôt qu’à la date prévue de 2030. Le fait que le système de retraite soit basé sur la répartition, et donc sur le principe de solidarité, rend nécessaire l’attente des solutions nécessaires pour désavantager encore plus les jeunes générations par rapport aux retraités actuels. Nous savons déjà qu’à l’avenir, nous devrons travailler plus longtemps pour obtenir la même pension qu’aujourd’hui.

Commission de réforme des pensions 2020-2040

En 2014, sous l’autorité de l’ancien ministre des pensions, la « Commission sur la réforme des pensions 2020-2040 » a été créée. La commission travaille sur un nouveau système de pension basé sur un système de points. Pour chaque année travaillée, chacun se verrait donc attribuer un point en fonction du secteur. La valeur d’un point est en cours de calcul et de discussion avec les partenaires sociaux. Nous savons également que les syndicats ACLVB, ACV et ABVV ont fait appel à la Cour constitutionnelle pour annuler certaines des mesures prises par le gouvernement, telles que le relèvement de l’âge légal de la retraite et des carrières. L’insatisfaction actuelle est en partie due au fait que les réformes sont tardives et se feront donc fortement sentir.

Recommandations de l’OCDE

Sur la base des analyses et des suggestions de l’OCDE, plusieurs gouvernements ont déjà pris plusieurs mesures. L’OCDE a suggéré que les coûts du travail sont relativement élevés par rapport aux autres pays de l’OCDE. En conséquence, le gouvernement actuel a pris des mesures ; le transfert fiscal et la taxe controversée sur les tortues en sont des exemples. Le gouvernement Di Rupo a également mis en œuvre des réformes de grande envergure qui sont maintenant suivies par l’actuel gouvernement Michel. Les années de carrière sont prolongées et, pour la première fois, les pensions des fonctionnaires ont été réduites, en partie en raison de la suppression progressive de la cotisation diplomatique. L’éventuelle harmonisation des pensions de différents statuts en est également une conséquence, mais elle ne devrait être autorisée qu’à la condition que les salaires soient également élevés.

Le malus de la pension

Des recherches ont montré qu’une pénalisation, telle qu’un malus de pension, est plus efficace qu’un bonus pour faire travailler plus longtemps. Elle a également montré qu’il existe encore de nombreuses incertitudes concernant le système de points. Une nuance supplémentaire en raison de la politique est donc souhaitable. Les enquêtes fournissent des orientations politiques et l’opinion publique est importante lors de la prise de décisions politiques. Par exemple, nous savons qu’un malus de pension est un outil efficace, mais il faut aussi enquêter sur l’insatisfaction sociale. Après tout, nous savons par diverses expériences que les désaccords majeurs mènent à la controverse.

Continuez à mordre !

Le vieillissement de la population est un phénomène bien connu et constitue l’une des principales causes du problème, tout comme l’augmentation de l’espérance de vie. En fin de compte, nous devons aussi, en tant que citoyens, apporter notre contribution pour minimiser le problème. Par exemple, il faut prendre conscience que les gens doivent travailler plus longtemps, c’est-à-dire jusqu’à l’âge légal de la retraite. Après tout, la solidarité est une compréhension mutuelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + 15 =