Aménager une salle de bain pour une personne à mobilité réduite

Personne à mobilité réduite : comment aménager sa salle de bain ?

Les salles de bain standards ne correspondent généralement pas aux besoins des personnes à mobilité réduite. En effet, ces pièces sont usuellement conçues pour des profils valides, ce qui rend leur accès et utilisation difficiles pour des personnes de grand âge ou en situation de handicap. Il convient donc de penser à un aménagement personnalisé selon chaque cas. Comment procéder ? On vous en parle.

Une porte-sur-mesure

La porte constitue le premier point de réflexion en vue d’adapter la salle de bain pour les personnes en situation de handicap. Il faut prévoir une ouverture assez large pour permettre le passage d’un fauteuil roulant ce qui implique l’inadéquation d’une porte standard de 73 cm. Le minimum exigible dans ces cas s’avère une entrée de 90 cm.

Pour élargir l’accès, vous pouvez initier des travaux de rénovation en faisant appel à un professionnel. Ce dernier s’occupera de découper les cloisons nécessaires, repositionner les prises électriques, construire une extension au besoin, etc. Demandez une soumission gratuite dès maintenant afin de connaitre le coût précis des travaux chez vous.   

Une douche adaptée

Pour une personne à mobilité réduite, il convient d’installer une douche facilement accessible. Dans ce cadre, il importe de rapprocher l’équipement du sol. Prévoyez des barres d’appui et de maintien pour vous aider lorsque vous en aurez besoin. Celles-ci doivent être d’une couleur différente de celle du mur afin de les rendre nettement visibles.

Supprimez la baignoire de vos projets, car elle est généralement difficile d’accès. Si vous souhaitez tout de même en avoir une, optez pour un modèle disposant « une porte ainsi qu’un siège intégré. Ce dernier, malgré quelques complications (5 à 6 cm de marche), se révèle plus adapté qu’un modèle standard.

Un lavabo accessible

La douche n’est pas le seul équipement à rendre accessible en cas de mobilité réduite. Le lavabo aussi doit être installé en fonction des besoins de l’utilisateur. Si celui-ci peut rester debout, l’installation des barres d’appui suffira pour lui permettre d’accéder au lavabo. Cependant, pour les personnes en fauteuil roulant, il faudra ramener l’équipement à la hauteur adaptée en vue d’une utilisation en position assise.

Afin d’éviter les brulures, veillez à l’installation d’un outil qui facilite le réglage de la température de l’eau à l’instar d’un mitigeur anti-brulure. Il doit être facile à actionner et disposé aussi bien pour le lavabo que pour la douche. 

Des toilettes surélevées

En ce qui concerne l’installation des w.c., les toilettes surélevées constituent l’accessoire convenable. À défaut d’en disposer, vous pouvez aussi mettre en place un rehausseur sur la cuvette. Évidemment vous devez affecter des barres d’appui à l’équipement pour s’asseoir comme se relever. Elles doivent être rabattables pour se replier contre le mur. N’oubliez pas qu’au niveau de la couleur, elles doivent se distinguer des autres éléments dans la pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − neuf =