Quand et comment réaliser un test auditif ?

Santé et bien-être : quand et comment faire un test auditif ?

L’ouïe représente l’un des organes de sens les plus précieux de notre organisme. En plus de faciliter nos interactions quotidiennes, il intervient également dans l’amélioration de notre qualité de vie. Malheureusement, avec le temps, notre acuité auditive se dégrade et l’on perd petit à petit notre capacité d’audition. Pour remédier à cette situation, il est recommandé de consulter un spécialiste pour un test auditif. Mais, au fond, que sait-on réellement de ce test ? Mieux, comment se déroule-t-il ? Et, surtout, quand consulter pour prévenir le pire ? Vous trouverez réponse à ces interrogations en prenant connaissance du texte ci-dessous.

D’abord, qu’est-ce qu’un test auditif ?

Encore connu sous le nom d’audiométrie, le test auditif est un examen médical qui permet d’ausculter la sensibilité auditive d’un individu. En d’autres termes, il s’agit d’un examen destiné à relever l’état de fonctionnement de nos organes auditifs.

À la fin du test, le spécialiste doit donc être en mesure d’évaluer :

  • Le niveau de sensibilité de l’ouïe ;
  • Son état de fonctionnement ;
  • Et, ses éventuelles insuffisances.

Vous l’aurez compris, cet examen permet de déceler très tôt les pertes auditives afin de prévenir les risques d’isolement. Voilà pourquoi les centres spécialisés se multiplient pour mettre les populations à l’abri des dépistages tardifs en leur permettant de faire un test auditif gratuitement.

Ensuite, quand le réaliser ?

Les premières alertes d’une baisse auditive ne sont pas toujours évidentes. Elles peuvent apparaître brusquement dans certains cas, et très lentement dans d’autres. Pour éviter donc de se laisser surprendre par l’irréparable, il est recommandé de consulter rapidement un spécialiste en cas de difficultés :

  • À tenir ses discussions au téléphone ;
  • À suivre aisément les conversations en groupe ;
  • À localiser l’origine ou la provenance des bruits autour de soi ;
  • À écouter ses émissions de radio ou de télé sans mettre le volume à fond ;
  • À entendre distinctement les paroles prononcées par ses interlocuteurs ;
  • Etc.

Vous l’aurez deviné, dès la moindre alerte, l’idéal, c’est de vous rendre dans le centre le plus proche de vous pour consultation. Ainsi, vous vous mettrez à l’abri de toutes mauvaises surprises.

Qui consulter ?

Autant vous l’avouez tout de suite, si vous désirez consulter un spécialiste, le médecin ORL est celui qu’il vous faut contacter. Professionnel du domaine, il pourra, en effet, vous fournir un diagnostic :

  • Clair ;
  • Précis ;
  • Et, sans ambiguïté.

Et, ce n’est pas tout. Son expertise s’étend également :

  • Sur le traitement médical à adopter ;
  • Et, les appareils auditifs à porter le cas échéant.

Notez toutefois qu’en cas d’indisponibilité, vous pouvez également :

  • Passer le test en ligne ;
  • Ou consulter un audioprothésiste.

Comment se déroule-t-il ?

À l’instar des autres examens médicaux, le test auditif suit un protocole clair et bien défini. En effet, il se déroule généralement en 3 grandes étapes qui permettent au médecin ORL d’obtenir un bilan complet du fonctionnement des organes auditifs.

Durant la phase interrogatoire, le spécialiste pose une série de questions au patient afin de déterminer :

  • Ses Antécédents médicaux ;
  • Les caractéristiques de ses problèmes d’audition ;
  • Les éventuels traitements qu’il suit ;
  • Les membres de sa famille affectés ;
  • Etc.

Cette étape franchie, il soumet alors le patient à un examen clinique pour évaluer :

  • L’état des tympans ;
  • Et, celui de chaque oreille.

Cette phase terminée, l’ORL procédera enfin à un examen approfondi des organes auditifs de l’individu par le biais de l’audiogramme. À ce stade, chaque oreille sera examinée avec des appareils spécifiques pour déterminer :

  • Son seuil auditif ;
  • Et, celui de sa compréhension vocale.

À la fin de l’opération, le médecin pourra alors établir un diagnostic sûr et fiable sur l’origine des dysfonctionnements constatés. Dans les faits, il s’attellera à expliquer au patient l’origine et la nature du mal dont il souffre. Ainsi, il lui sera aisé de savoir s’il souffre d’une surdité :

  • Légère ;
  • Modérée ;
  • Sévère ;
  • Ou profonde.

Une fois le diagnostic établi et le patient informé, le médecin mettra à sa disposition le traitement adéquat pour une prise en charge rapide et efficace.

Enfin, que penser des tests en ligne ?

Le monde est en pleine révolution numérique. Il ne passe plus un seul jour sans que des nouveautés ne sortent et que des applications ne soient créées. Tous les secteurs d’activité sont touchés de sorte qu’aujourd’hui il existe de nombreux sites et applications dans le domaine de la santé.

Pour le test auditif, par exemple, vous n’avez plus besoin de vous déplacer chez le médecin. Il suffit de quelques clics depuis le confort de votre foyer et vous voilà avec un diagnostic auditif.

 Au nombre des sites visités, figure en bonne place HearWHo, une application créée par l’Organisation mondiale de la santé. Accessible à tous, elle fournit des tests auditifs instantanés et gratuits.

Même si ces résultats sont ingénieux, il est important de relever que ces tests n’ont aucune valeur médicaleEt, qu’en cas de besoin, il est toujours préférable de consulter un spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 5 =