Faire face à la mort d’un proche

7 conseils pour se préparer au décès d’un proche malade

Faire face à la mort après un long combat contre la maladie n’est jamais une chose facile, et ce, peu importe votre préparation psychologique. Ce moment est un cocktail d’émotions qui vous submerge. Pour vous aider à vous préparer à la mort d’un proche malade, voici quelques conseils précieux que vous pouvez partager avec vos proches.

Transmettez la nouvelle à votre entourage

Si vous êtes la seule personne au courant de l’approche du décès de votre proche, faites en sorte de réunir un maximum de membres de la famille et d’amis pour le réconforter. Pour cela, transmettez-leur la terrible nouvelle de façon douce et directe.

Sur son lit de mort, on aime voir des visages familiers, c’est pourquoi il est préférable de réunir tous les proches du malade autour de lui durant les derniers moments de sa vie.

Le soutien que l’entourage apporte est très précieux.

Pour les remercier de leur présence, envoyez-leur une carte de remerciement décès après les obsèques. Vous trouverez un grand nombre de modèles de cartes de remerciement décès sur le site https://remerciementdeces.fr/.

Les enfants sont aussi concernés

On a tendance à mettre de côté les enfants lorsqu’il s’agit d’épreuves difficiles. Cependant, leur présence peut être très bénéfique pour la personne malade. En plus de cela, en informant les enfants, ils se familiarisent mieux avec la mort et comprendront ce qui arrive à la personne qu’ils aiment.

Nous vous conseillons de ne pas leur cacher la vérité, car un mensonge sera considéré comme une trahison s’ils le découvrent. Soyez honnêtes et répondez à toutes leurs questions. Leur nature curieuse les incite à en poser de nombreuses concernant la mort et la maladie.

Pour pouvoir satisfaire leur curiosité, renseignez-vous sur l’affection qui touche la personne qui se prépare à mourir ainsi que sur les différentes façons de voir la mort.

Passez du temps avec l’être aimé

Durant ces derniers moments, la personne malade a besoin de compagnie. Votre présence joue un rôle majeur dans l’acceptation du sort qui attend votre proche. Toutefois, si le diagnostic des médecins est irrévocable, il vaut mieux éviter les fausses promesses de guérison.

Ne cachez pas les informations que vous transmettent les médecins sur l’état de santé de votre proche. Il doit être mis au courant de tout ce qui le concerne pour mieux comprendre ce qui lui arrive.

Mais, ne centrez pas toutes vos discussions sur la mort, cela peut entraîner une dépression et une profonde tristesse chez le malade. Essayez plutôt de le divertir, de passer de bons moments à rire et à discuter des choses qui l’intéressent. Cela l’aidera à oublier les maux qui l’emportent à petit feu.

N’hésitez pas à exprimer votre amour

Une personne souffrante est une personne qui a besoin d’être aimée. N’hésitez pas à dire « je t’aime » quand vous vous trouvez face à elle. Vos mots peuvent changer son humeur et l’apaiser durant les derniers jours de sa vie.

Transmettez la consigne à vos proches et encouragez-les à exprimer leur amour pour le malade. Votre soutien est d’une importance capitale.

Arrangez d’anciennes querelles

Nous passons tous par des périodes où l’on perd une personne qui nous est chère. Ces disputes perdent de leur importance lorsqu’on se trouve au seuil de la mort. Les demandes des personnes qui se préparent à quitter ce monde sont souvent de renouer avec des membres de la famille perdus de vue.

Essayez de retrouver les personnes que le malade veut voir et expliquez-leur la situation. Leur geste de gentillesse pourrait être d’une grande aide pour apaiser ses tourments.

Réalisez les souhaits du malade

Mis à part la guérison, si vous êtes en mesure de réaliser un des souhaits les plus chers de votre proche, n’hésitez pas à le faire. Remplir sa liste de choses à faire avant de mourir comble d’une sensation de plénitude agréable.

Cependant, il faut éviter de prendre des risques inutiles pour préserver les forces restantes de votre proche. Si vous hésitez, demandez l’avis de votre médecin ou des personnes de votre entourage.

Acceptez la séparation

Préparez-vous à être submergé par un chagrin intense qui risque de bouleverser votre vie. Le deuil n’est jamais facile à surmonter, quel que soit le degré de préparation que vous avez atteint. Entourez-vous de personnes bienveillantes pour vous aider à dépasser cette épreuve et ne vous laissez pas aller. N’oubliez pas de remercier tous ceux qui ont été là pour vous et pour votre malade avec une carte de remerciement décès personnalisée, cela les aidera, eux aussi, à faire leur deuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + un =